Aller au contenu principal

Inégalités

L’élimination des inégalités est un des principes directeurs de SWA. Elle est essentielle pour réaliser les droits de l’homme liés à l’eau et l’assainissement, mais aussi tous les autres. En outre, le principe de la suppression des inégalités, autrement dit « ne laisser personne de côté » est inscrit au cœur des ODD. Il est fondamental de comprendre le fait que «se concentrer sur des moyennes lors de la définition d’objectifs de développement peut entraîner de graves problèmes» pour pouvoir identifier les personnes laissées de côté et trouver des solutions pour lutter contre ces inégalités. Nous n’atteindrons l’ODD 6 que si, en 2030, tout le monde, y compris les personnes ou les groupes oubliés, marginalisés ou discriminés, a accès à des services d’approvisionnement en eau, d’hygiène et d’assainissement gérés en toute sécurité.

Le partenariat mondial multipartite SWA encourage tous ses membres à collaborer pour atteindre les ODD et place un accent particulier sur la notion de ne laisser personne de côté. Cela implique également de s’assurer que les pays considèrent que l’accès à des services de base pour tous passe avant l’amélioration des services pour quelques-uns. Dans cette optique, les partenaires travaillent de concert pour identifier les populations marginalisées en utilisant le critère de l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène et celui des richesses, et pour démontrer leur leadership en concevant des stratégies adaptées à ces populations. L’élaboration de politiques appropriées tient compte de toutes les dimensions de la marginalité (disponibilité et accessibilité physique et financière).

L’élimination des inégalités est également intégrée à d’autres activités de SWA comme les Réunions de haut niveau, à l’image de la Réunion des ministres du secteur de 2019 dont le thème était Ne laisser personne de côté. Des partenaires de SWA ont également formulé plusieurs engagements dans le cadre du mécanisme de redevabilité mutuelle destinés spécifiquement à la réduction des inégalités. La première note d’information de SWA portait sur la notion de Ne laisser personne de côté.

Catarina de Albuquerque, PDG de SWA et ancienne Rapporteuse spéciale de l’ONU sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement évoque la signification de l’expression Ne laisser personne de côté.

En Asie du Sud, les 20 % les plus pauvres ont 13 fois moins de chance d’avoir accès à un assainissement amélioré que le reste de la population.

7 personnes sur 10 qui ne disposent pas même de services de base se trouvaient en zone rurale. Un tiers d’entre elles vivaient dans les pays les moins avancés.

Les personnes souffrant de maladies chroniques, y compris le VIH, ont davantage besoin d’eau et d’assainissement et sont souvent victimes de discrimination dans l’accès à l’EAH. Dans tous les pays, on observe également des inégalités pour différents groupes, comme celles liées à l’ethnie ou à l’identité autochtone, la race, la langue, la religion, la caste et l’orientation sexuelle. Elles varient en fonction des contextes, mais se caractérisent souvent par la discrimination et la stigmatisation.

8 personnes sur 10 qui ne disposent pas même de services de base se trouvaient en zone rurale. Près de la moitié d’entre elles vivaient dans les pays les moins avancés.

Une étude sur le temps et la pauvreté en eau menée dans 25 pays d’Afrique subsaharienne a permis d’estimer que les femmes consacrent au moins 16 millions d’heures chaque jour à la collecte de l’eau, tandis que cette tâche occupe les hommes pendant 6 millions d’heures et les enfants pendant 4 millions d’heures.

On estime que les populations autochtones et tribales entretiennent environ 22 % de la surface de la Terre et qu’elles protègent près de 80 % de la biodiversité de la planète, alors qu’elles ne représentent que 5 % de la population.

Actualités

View all News & Stories

Documents

Voir tous les documents
Documents Type
Note d'information: Ne laisser personne de côté
Speech of Catarina de Albuquerque - Breaking the Silence about Menstrual Hygiene Management
Amina Mohammed

"Nous disposons d’un nombre croissant de données probantes sur la corrélation entre une diversité et une inclusion supérieures, notamment en matière d’inclusion des femmes, et un PIB plus élevé, des gouvernements plus réactifs, de meilleurs résultats financiers, une plus grande stabilité et une paix et un développement durables. Néanmoins, si les arguments en faveur de l’inclusion sont évidents [...] nos actions ne parviennent pas à refléter ce fait."

Vice-Secrétaire générale de l’ONU
Nelson Mandela

"Tant que la pauvreté, l’injustice et les inégalités flagrantes persisteront dans le monde, aucun de nous ne pourra vraiment se détendre."