Zimbabwe

Engagements de l' AG 2014 de haut niveau

download Download PDF

Vue d'ensemble des progrès

Total: 6 Engagements

flag

Priorité politique

analytics

Prise de décision à base factuelle

checkclipboard

Processus nationaux

Engagements

Progrès réalisés

Domaine prioritaire

Catégorie

  • Progrès:

  • Concrétisés

  • Presque concrétisés

  • Bons progrès

  • Progrès lents

  • Obstacles importants

  • Aucune donnée

Réaliser d’ici la fin 2015 : la création d’une base de données, actualisable et reliée au SIG national, sur l’EAH en zones urbaines et rurales ; l’amélioration du suivi et mise en liaison du financement et des performances ; le déroulement annuel d’un Examen sectoriel conjoint (JSR).

2015
analytics

Prise de décisions fondée sur des données factuelles

Systèmes nationaux de suivi

Jalons des progrès:

Mise au point d'un Système de gestion de l’information EAH/WASH pour les zones rurales (RWIMS) en 2014 ; système élargi en 2015 pour couvrir 41 de 60 districts ruraux d’ici décembre 2015 ; base de données EAH/WASH pour les zones urbaines disponible d’ici juin 2015.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

Formation du personnel pour la collecte des données RWIMS ; mise en place d’une base de données pour les activités EAH/WASH en milieu urbain (Comité d’action national EAH/WASH, Comité d’action national).



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Grande influence

Engager des ressources financières et humaines pour clarifier les régulations du secteur et améliorer les mécanismes de coordination.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Coordination et harmonisation

Jalons des progrès:

 Sous-comités fonctionnels en place à tous les niveaux ; amélioration des capacités en ressources humaines de la Cellule de coordination nationale.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Renforcer les mécanismes de coordination infra-nationaux pour EAH/WASH en zones urbaines et pour la gestion des ressources en eau.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Achever la remise en état des services d’EAH dans les zones rurales et urbaines en accord avec les normes fixées et mettre en place des systèmes d’exploitation et de maintenance pilotés par les communautés s’articulant autour des approches de partenariats public-privé d’ici 2015.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

Cible réhabilitation : 4761 sur 8200 points d’eau réhabilités ; 29 sur 33 réseaux d’adduction d’eau publics réhabilités ; réfection des réseaux d’adduction d’eau et de collecte des eaux usées pour l’ensemble des 32 autorités locales urbaines ; réfection ciblée des centres de service ruraux ; mise au point de directives pour les partenariats public-privé et projets-pilotes associés en cours ; expert-conseil engagé pour examiner divers modèles de projets-pilotes et pour développer le cadre national des partenariats public-privé.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Mener à bien les réhabilitations ciblées ; obtenir les ressources nécessaires pour compléter ces réhabilitations ciblées ; examiner et adapter les recommandations faites par l’expert-conseil concernant le cadre des partenariats public-privé ; mettre au point des directives pour cet encadrement des partenariats public-privé.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Non, improbable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

- Élaborer une politique d’assainissement et d’hygiène (notamment pour la gestion des déchets solides) pour appuyer les communautés exemptes de défécation en plein air. - Appuyer l’information participative sur la santé et l’hygiène. - Indicateurs de références pour la prestation des services.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

Formation de l’équipe de Comité d’action national sur la Politique assainissement et hygiène et sur la mise au point de stratégies ; obtention de l’appui du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW) pour le processus de mise au point de la Politique assainissement et hygiène et la révision de la Stratégie nationale assainissement et hygiène ; experts-conseils internationaux et locaux identifiés pour appuyer le processus ; 35 communautés déclarées comme ayant atteint le statut FDAL/ODF ; définition de critères d’évaluation de référence pour les services fournis par toutes les autorités locales urbaines.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Engager les services du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW) pour définir les termes de l’expertise, les modalités de mise au point de la politique et pour examiner la stratégie, le processus de mise au point de cette politique pourra alors être lancé ; élargir la composante d’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène impulsée par la demande ; examen par les pairs des indicateurs de référence pour l’amélioration des services EAH/WASH.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Mettre en place un cadre de régulations pour l’EAH et rationaliser les rôles et les responsabilités des administrations en charge des services et des prestataires de services, notamment en ce qui concerne le cadre des partenariats public-privé, d’ici décembre 2014.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Coordination et harmonisation

Jalons des progrès:

 Aucun progrès sur le cadre réglementaire EAH/WASH. Les directives pour les partenariats public-privé ont été mises au point et divers projets-pilotes sont en cours. Un expert-conseil a été engagé pour examiner divers modèles de projets-pilotes et pour développer le cadre national des partenariats public-privé.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Nécessité de collaborer avec les parties prenantes pertinentes sur la conception du cadre réglementaire des services EAH/WASH ; examen et adoption des recommandations faites par l’expert-conseil concernant le cadre des partenariats public-privé ; mise au point des directives des partenariats public-privé.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Possible (avec des efforts supplémentaires)


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Plaider en faveur d’une dotation de 7 % du budget national annuel pour l’EAH et lier le versement à la performance de la prestation de services, le recouvrement des dépenses et la perception des revenus. Les résultats obtenus permettront de collecter un somme identique de la part d’autres sources publiques et privées, cela d’ici la fin 2015.

2015
flag

Définition des priorités en matière de politiques

Financement

Jalons des progrès:

 XX sur 92 autorités locales ont reçu des crédits budgétaires de XXX dollars en 2014 ; budgets EAH/WASH établis par les autorités locales ; ressources pour EAH/WASH également obtenues auprès des bailleurs de fonds, des organisations de la société civile et du secteur privé.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Le gouvernement devrait accorder 7 % du budget au secteur EAH/WASH ; contrats de résultats avec les autorités locales; collaboration avec diverses parties prenantes pour obtenir des ressources.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Possible (avec des efforts supplémentaires)


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Mise à jour Proposé par

  • Nom: HAROUN ABDOU MAHAMAT, Chef de Division Assainissement, Point Focal SWA, Ministère de l’Elevage et de l’Hydraulique

Les intervenants qui ont participé à l' examen des progrès

  • DJAMAL ABDELNASSIR CHERIF, Directeur Général de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Ministère de l’Elevage et de l’Hydraulique. ISSA MOUSTAPHA, Directeur Général Adjoint de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Ministère de l’Elevage et de l’Hydraulique. MOUSTAPHA AHMAT ABDELMOHSIN, Directeur Général Adjoint de l’Hydraulique et de l’Assainissement. OUMAR BARRY, Représentant Résident de EAA au TCHAD, Agence Eau et Assainissement