Switzerland

Engagements de l' AG 2014 de haut niveau

download Download PDF

Vue d'ensemble des progrès

Total: 3 Engagements

flag

Priorité politique

analytics

Prise de décision à base factuelle

checkclipboard

Processus nationaux

Engagements

Progrès réalisés

Domaine prioritaire

Catégorie

  • Progrès:

  • Concrétisés

  • Presque concrétisés

  • Bons progrès

  • Progrès lents

  • Obstacles importants

  • Aucune donnée

Jusqu’à 2017, la Suisse s’engage à dépenser chaque année 100 millions de dollars US sur l’EAH de la façon suivante : - 80 % sera dépensé dans les zones rurales - 70 % par exemple dans le renforcement ou le développement des capacités - et 90 % pour les pays ayant pris du retard dans les objectifs d’assainissement.

2015
flag

Définition des priorités en matière de politiques

Financement

Jalons des progrès:

 Les données du portefeuille de la SDC ne sont pas encore disponibles ; pour l’exercice budgétaire 2013 ; dans les projets bilatéraux et les projets assignés, la SDC a investi 70 millions USD dans le secteur EAH/WASH, dont 74 % consacrés aux zones rurales et aux petites agglomérations, 55 % en aide non matérielle (par opposition à une aide matérielle), 34 % pour l’assainissement (par opposition à 66 % pour l’approvisionnement en eau) ; La SDC a versé additionnellement 45 millions USD à des ONG ou pour des contributions multilatérales au secteur EAH/WASH, mais les autres données (rural/urbain, matérielle/non matérielle, eau/assainissement, pays ayant pris du retard sur les OMD) n’ont pas été recueillies.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

Améliorer le suivi du portefeuille de contributions aux ONG et des contributions multilatérales de la SDC pour le secteur EAU (ventiler les données) ; Mettre davantage l\'accent sur l’assainissement dans les pays ayant du retard sur les OMD.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Possible (avec des efforts supplémentaires)


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

La Suisse s’engage à dépenser, jusqu’à 2017, 5 % en mesures destinés à appuyer un cadre unifié et solide de suivi national (20 pays, OSC, ….) et international (JMP, GLASS, Banque africaine de développement) et 2 % pour la recherche.

2015
analytics

Prise de décisions fondée sur des données factuelles

Systèmes nationaux de suivi

Jalons des progrès:

 ? LA SDC a poursuivi son soutien de longue date au JMP et au rapport GLAAS, voir les Rapports annuels du GPWI pour 2012/13/14 ; en 2013, environ 1 % des crédits a été consacré au suivi au niveau mondial (portefeuille Eau de la SDC) et investi dans un projet-pilote pour l’Initiative mondiale de suivi élargie (GEMI) dans le cadre des ODD concernant les eaux usées et les ressources hydrauliques ; Dans les pays prioritaires et avec des partenaires spécifiques (comme l’IDB et la BAD), la SDC a aidé au renforcement des dispositifs de suivi nationaux (par ex. au Nicaragua, au Honduras, au Kosovo, en Moldova, au Mozambique, au Niger, en Tanzanie) En 2013, la SDC a investi environ 1 % de ses fonds dans la recherche.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Augmenter le soutien aux programmes de recherche.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Aucune influence

La Suisse s’engage à disposer d’orientations stratégiques sur le droit fondamental à l’eau et à l’assainissement pour tous les programmes suisses portant sur l’eau et à les appliquer.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

Soutien sans réserve au Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits humains à l’eau et à l’assainissement et, à la suite de son travail, adoption de la nouvelle résolution 27/7 de la Commission des droits de l’homme sur cette question ; Lancement en septembre 2014 du manuel « Concrétiser les droits humains à l’eau et à l’assainissement » ; Soutien a l’usage de la « boîte à outils » de mise en œuvre des droits humains à l’eau et à l’assainissement (http://www.waterlex.org/waterlex-toolkit/ ) ; Candidature couronnée de succès de Leo Heller qui a pris la succession de Catarina de Albuquerque, certains partenaires de la SDC appliquent déjà ces directives, par exemple le Réseau pour l’approvisionnement en eau des zones rurales (RWSN) a déjà une règle de base « Égalité, non-discrimination et inclusion » et se concentre sur la mise en œuvre des droits humains à l’eau et à l’assainissement.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

Les droits humains à l’eau et à l’assainissement sont une des grandes causes de la SDC, cependant l’agence doit poursuivre le plaidoyer en interne pour leur concrétisation et pour que cela soit relayé par ses partenaires suisses.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Possible (avec des efforts supplémentaires)


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Aucune influence