Afghanistan

Engagements de l' AG 2014 de haut niveau

download Download PDF

Vue d'ensemble des progrès

Total: 6 Engagements

flag

Priorité politique

analytics

Prise de décision à base factuelle

checkclipboard

Processus nationaux

Engagements

Progrès réalisés

Domaine prioritaire

Catégorie

  • Progrès:

  • Concrétisés

  • Presque concrétisés

  • Bons progrès

  • Progrès lents

  • Obstacles importants

  • Aucune donnée

Élaborer et mettre en place une stratégie de mobilisation et d’action fondée sur des faits concrets pour faire passer les investissements pour le secteur EAH dans le budget du gouvernement de la République islamique d’Afghanistan de 2 % en 2013 à 5 % en 2016.

2015
flag

Définition des priorités en matière de politiques

Financement

Jalons des progrès:

Le ministère des Finances a accordé en 2014-2015 des crédits limités pour le secteur Eau, assainissement et hygiène (EAH/WASH) grâce auxquels des programmes d’Assainissement total piloté par la communauté (ATPC/CTLS) ont démarré dans trois provinces et permis à des villages des trois provinces ciblées d’atteindre le statut de Fin de défécation à l’air libre (FDAL/ODF). En raison de l’instabilité de la situation politique et de l’organisation d’élections, le retrait des forces de sécurité internationales a causé une baisse du revenu national et de l’aide au développement qui ne permettra pas à l’Afghanistan d’atteindre cet objectif marquant.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 L’Afghanistan dépend actuellement totalement de l’aide internationale dont celle pour le secteur EAH/WASH, des interventions et un plaidoyer pour le Secteur sont nécessaires pour communiquer ces réalités factuelles aux bailleurs de fonds pour obtenir des investissements supplémentaires (aux niveaux technique et financier). De plus les ministres du Secteur et le ministre des Finances peuvent également être motivés pour donner la priorité au secteur EAH/WASH dans le budget national.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Non, improbable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Renforcer les partenariats dans le secteur avec la société civile, les ONG nationales et internationales, les ministères du secteur, les partenaires de développement, le secteur privé et les universités pour mettre en place des actions de plaidoyer communes, une meilleure planification et une meilleure coordination des opérations liées à l’EAH.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Coordination et harmonisation

Jalons des progrès:

Les forums de coordination Eau, assainissement et hygiène – Groupe Assainissement et eau–WSG ; Groupe sectoriel Eau, assainissement et hygiène (EAH/WASH) – ont été renforcés au niveau national et il est prévu de les organiser au niveau infra-national avec la participation de toutes les parties prenantes du Secteur. Les groupes de travail techniques sont dirigés par l’ONG DACAAR, le ministère de la Santé publique et le ministère de la Réhabilitation et du Développement rural.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

Le ministère de la Réhabilitation et du Développement rural (MRRD) doit défendre le renforcement et la pérennité des coordinations actuelles en développant les capacités et en obtenant la collaboration active des ministères de tutelle au niveau infra-national.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Non, improbable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Élaborer une stratégie d’hygiène et d’assainissement dans le but de l’appliquer dans au moins 10 provinces à travers un programme d’ensemble de promotion de l’ATPC/assainissement, un document de référence/progrès et la formation.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

Nombre de villages ayant atteint le statut FDAL/ODF. Nombre de latrines améliorées/nouvellement construites.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Gouvernement, ONG, agences de l’ONU, secteur privé, organisations de la société civile et bailleurs de fonds.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Aucune influence

Utiliser les évaluations et les études existantes des besoins en capacités (WB, KPMG, DACAAR, Sitan, etc.) pour identifier les besoins en renforcement des capacité du secteur EAH et pour élaborer une stratégie de renforcement des capacités ainsi qu’un plan d’action d’une durée de deux ans.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Capacité (y compris les RH)

Jalons des progrès:

Procédé à une Analyse de situation (Sitan) et suivi des procédures d’évaluation de la Banque mondiale.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Gouvernement, ministres du Secteur, UNICEF, SWA et ONG internationales du Secteur pour développer les capacités sectorielles et mettre au point une stratégie et un plan d’action pour le Secteur.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Non, improbable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Aucune influence

Élaboration et test d’une stratégie globale pour la mise en œuvre des activités et de maintenance ainsi que d’un plan de sécurité de l’eau au niveau communautaire dans quatre provinces en utilisant une approche efficace permettant de réduire les risques de contamination de l’eau, à partir de la source jusqu’au point de consommation.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

Une stratégie pour le fonctionnement et l'entretien (O&M) a été rédigée et communiquée à toutes les parties prenantes. Un atelier national sur le traitement et le stockage sécurisé de l’eau à usage domestique (HWTS) a été organisé et sera reproduit au niveau provincial.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Finaliser la stratégie Exploitation et Entretien (O&M) et entamer sa mise en œuvre. Les activités de planification pour garantir la sécurité de l’approvisionnement en eau ont été incluses dans le Programme de travail annuel de l’UNICEF pour 2014, mais la mise en œuvre n’a pas suivi en raison de la non-disponibilité d’un budget. Il est recommandé que l’UNICEF, l’OMS et SWA organisent des visites d’apprentissage pour mettre au point/adapter une stratégie efficace pour la planification des activités visant à assurer la sécurité de l’approvisionnement en eau.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Oui, probable


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Aucune influence

Élaboration d’un Cadre intégré de réduction des risques de catastrophe pour les programmes d’eau potable et d’assainissement ; élaboration d’un Cadre de protection environnementale et sociale pour les programmes eau et assainissement.

2015
checkclipboard

Procédures nationales de planification

Politiques publiques et planification

Jalons des progrès:

La démarche de Réduction des risques de catastrophes (DDR) a été intégrée dans les activités de développement par la formulation d’une stratégie de RRC/DDR et la mise en place d’un cadre de mesures de sauvegarde sociales et environnementales.



Etapes restantes pour concrétiser les engagements:

 Mise en œuvre et poursuite de la mise en œuvre démarche de Réduction des risques de catastrophes (DDR) et de stratégies de sauvegarde.



Susceptible d’y arriver pour 2016?

Possible (avec des efforts supplémentaires)


Influence de la RHN de 2014 sur les progrès réalisés par rapport aux engagements:

Influence relative

Mise à jour Proposé par

  • Nom: Ghulam Qader, Directeur général, Programme Approvisionnement en eau, assainissement et hygiène des zones rurales du ministère de la Réhabilitation et du Développement rural

Les intervenants qui ont participé à l' examen des progrès

  • Ministères du Secteur impliqués : ministère de l’Éducation, ministère des Affaires du développement urbain, ministère de la Santé publique. Partenaires au développement : UNICEF et DACAAR. Organisations de la société civile : représentant des OSC. Autres participants : ministère des Affaires étrangères.