Réunions de haut niveau


 

Les réunions de haut niveau de SWA (RHN) n’ont pas d’équivalent dans le secteur et constituent l’activité la plus visible du partenariat. Elles servent de plateformes pour permettre à des ministres de différents pays de se rassembler et d’évoquer l’accomplissement des cibles des ODD liées à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Ces réunions sont véritablement multipartites et permettent une implication active lors des tables rondes et des panels ministériels. Tous les groupes catégoriels de SWA participent à la définition et à la préparation des programmes des réunions.

Les réunions de haut niveau de SWA se divisent en deux types :

  • La réunion des Ministres des finances (RMF), à laquelle participent des Ministres des finances du monde entier pour débattre des réformes politiques et institutionnelles nécessaires afin de mieux utiliser les financements existants et d’attirer des ressources supplémentaires vers le secteur EAH et atteindre les ODD.

  • La réunion des Ministres du secteur (RMS), qui donne l’occasion aux Ministres chargés de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène de partager leurs expériences et d’en tirer les leçons pour les progrès qu’ils réalisent vers l’accomplissement des cibles nationales des ODD. C’est également lors de la RMS que les partenaires de SWA présentent les engagements pris dans le cadre du mécanisme de redevabilité mutuelle de SWA et en font le bilan.


SWA organise également une réunion des Ministres du secteur plus réduite destinée à ceux qui accompagnent leurs collègues des finances lors des réunions des Ministres des finances.

Le processus préparatoire des RHN

 

Le processus préparatoire s’appuie sur les dialogues multipartites nationaux et mondiaux pour s’assurer que les ministres et les autres parties prenantes qui participent aux RHN bénéficient d’une préparation suffisante pour les discussions mondiales. Le processus préparatoire est généralement composé de webinaires et d’ateliers aux côtés de personnels techniques ainsi que de réunions d’information pour encourager les pays à lancer une analyse et un diagnostic multipartites du secteur, par exemple à l’aide de l’outil de calcul des coûts pour l’EAH, ou à analyser conjointement le profil pays concernant les comportements collaboratifs.