Rapport : SWA à la Conférence Eau et Santé de l’Université de Caroline du Nord

25 oct, 2017

La Conférence Eau et Santé annuelle organisée par le Water Institute de l’Université de Caroline du Nord est devenue incontournable dans le calendrier de nombreux acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement. Elle attire plus de 600 participants venus du monde entier et permet d’échanger sur les questions de politique ainsi que de présenter les progrès des recherches récentes. De nombreux partenaires de SWA y assistent.  

 

Cette année, le partenariat SWA a organisé une séance intitulée « Quels enseignements tirer de l’implication des Ministres des finances et du secteur dans les dialogues sectoriels de haut niveau ? ». Cette séance a permis des échanges analytiques pour comprendre les leçons collectives que le partenariat a tirées d’un processus systématique et régulier d’implication des dirigeants politiques. S.E. Frenesh Mekuria, Ministre d’État de l’eau, de l’irrigation et de l’électricité de l’Éthiopie a participé à une table ronde consacrée à l’orientation des décisions financières et aux méthodes que le partenariat peut appliquer pour y contribuer, aux côtés de Henry Northover, Responsable des politiques de WaterAid Royaume-Uni, de Luis Andres, Économiste en chef à la Banque mondiale et de Clarissa Brocklehurst, Conseillère principale pour le secrétariat de SWA. Cette table ronde a précédé des présentations des Gouvernements du Libéria et de l’Éthiopie sur leur expérience dans la création de liens solides entre le secteur EAH et les ministères des finances. Une autre table ronde était également au programme de la séance, au sujet d’un véritable tabou : les effets de la politique sur l’engagement politique. À cette occasion, Mohammed Ali, du Gouvernement libérien, Douglas Singaga, du Gouvernement de la Zambie, Liz Jordan, d’USAID et John Oldfield, de Water2017, ont pu échanger avec franchise sur les solutions qui permettront au secteur de résister aux changements politiques.

Catarina de Albuquerque, Présidente exécutive de SWA, a participé à une séance plénière intitulée « Comprendre les points de comparaison, les indicateurs et les obstacles pour parvenir aux ODD », aux côtés de Brian Arbogast, Directeur du programme consacré à l’eau, l’assainissement et l’hygiène de la Fondation Bill et Melinda Gates, de S.E. Frenesh Mekuria, Ministre d’État de l’eau, de l’irrigation et de l’électricité de l’Éthiopie, de Param Iyer, Secrétaire du Ministère indien de l’eau potable et de l’assainissement ainsi que de Luis Simas, responsable de l’autorité de réglementation de l’eau potable du Portugal.

Le Partenariat SWA a également organisé, conjointement avec des membres du mouvement Agenda for Change, une séance intitulée « Des paroles aux actes : en quoi les programmes incarnent les comportements collaboratifs de SWA ». L’évolution des comportements collaboratifs était au centre des discussions et les ONG partenaires de SWA ont décrit comment elles les mettaient en pratique.

Au cours de la semaine de conférence, Catarina de Albuquerque, Muyatwe Sitali Muyatwe et Clarissa Brocklehurst ont également visité la Sanford School of Public Policy de l’Université Duke et participé à un dialogue sur l’accomplissement des cibles EAH des ODD.

UNC 2017