Plus de 50 ministres réunis pour convenir de mesures décisives afin de mettre un terme aux inégalités d’accès à l’eau et à l’assainissement à l’occasion de la Réunion des ministres du secteur de SWA

4 Apr, 2019

San José, le 4 avril 2019 – Plus de 50 ministres sont actuellement présents à la Réunion des ministres du secteur 2019 de SWA afin de convenir d’une action commune pour parvenir à un accès universel à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. Ces discussions entre les ministres et leurs partenaires de développement représentent une véritable avancée dans la manière d’aborder la gouvernance, le financement et la redevabilité du secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène à l’échelle mondiale. 47 pays se sont ainsi engagés à prendre des mesures, avec l’appui de leurs partenaires de la société civile et du secteur privé, de donateurs et d’organismes des Nations Unies, qui ont également formulé des engagements pour les soutenir.

La Réunion des ministres du secteur 2019 de SWA est organisée par le partenariat Assainissement et eau pour tous et copréparée par l’UNICEF et la Banque interaméricaine de développement. Cette sixième édition, accueillie par le Gouvernement du Costa Rica, est organisée pour la première fois en Amérique latine. Elle est le fruit d’un travail continu de collaboration entre les partenaires et marque l’aboutissement d’un processus rigoureux de préparation qui aura duré six mois.

Un nombre sans précédent de ministres venus de tous les continents sont réunis en ce moment même pour discuter des mesures qu’ils mettront en place à l’échelle nationale, régionale et mondiale en vue de garantir la réalisation de l’objectif de développement durable no 6 d’ici à 2030, et plus particulièrement pour décider de l’approche à adopter afin d’éliminer progressivement les inégalités d’accès à l’eau et à l’assainissement. Ces ministres se sont également engagés à sensibiliser la communauté internationale aux différents problèmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène, des effets des changements climatiques à la gestion de l’hygiène menstruelle, en passant par la défécation à l’air libre et le manque de financement.

Les résultats de la Réunion des ministres du secteur nourriront les discussions du Forum politique de haut niveau des Nations Unies qui aura lieu en juillet 2019 et de la Réunion des ministres des finances de SWA en 2020.

Selon les dernières estimations, 30 % de la population mondiale, soit 2,1 milliards de personnes, sont toujours privés de services d’assainissement, même élémentaires, et 844 millions de personnes n’ont pas accès à des services de base en matière d’eau potable. Les maladies diarrhéiques provoquées par un manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement associées à de mauvaises pratiques d’hygiène tuent 700 enfants de moins de 5 ans chaque jour.

S.E. Carlos Alvarado, Président du Costa Rica, a déclaré : « Pendant de nombreuses années, les gens ont cru que l’eau était une ressource illimitée. Aujourd’hui, nous savons que ce n’est pas le cas. Nos rivières et nos mers sont malades, et cela se passe partout dans le monde. Au Costa Rica, une réalité est que seulement 15% de la population est reliée au réseau d’égouts. Le défi est énorme, mais nous sommes confrontés à cette responsabilité afin de protéger la santé de notre population. »

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, dans une déclaration écrite adressée aux participants à la Réunion des Ministres du Secteur, a déclaré : « Je vous félicite pour votre leadership et vos efforts à sensibiliser davantage aux causes profondes des inégalités dans l’eau et de l’assainissement. Je compte sur vous pour développer des plans concrets et des solutions pour surmonter ce défi important et nous attendons avec impatience d’apprendre les résultats de vos discussions. »

« Le manque d’eau salubre, d’assainissement et d’hygiène pose des risques énormes pour les femmes et les enfants », a déclaré Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF. « Lorsque les femmes et les filles sont envoyées pour aller chercher de l’eau, elles sont vulnérables à la violence et aux abus. Lorsque les filles sont gardées à la maison parce que leurs écoles n’ont pas d’installations sanitaires, leur éducation souffre. Et lorsque les bébés naissent dans des établissements de santé qui manquent de services d’eau de base, le risque d’infections mortelles est élevé. »

« Un nombre record de ministres assistent à cette réunion, ce qui indique clairement que les pays réalisent que les Objectifs de Développement Durable ne seront atteints qu’en s’occupant en priorité des populations les plus en retard. Cela ne peut être réalisé que par la mobilisation à grande échelle des financements de toutes les sources – les gouvernements nationaux, les banques de développement, les institutions financières privées et d’autres formes créatives de financement communautaire pour les projets d’infrastructures d’assainissement locales », a déclaré l’Honorable Kevin Rudd, Président de haut niveau de SWA. « Je suis inspiré en voyant la communauté de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène qui s’engage dans des discussions aussi vastes, partage les connaissances de pointe, débat ouvertement sur les défis et s’engage à trouver des solutions. »

###

Photos de l’événement disponibles sur Flickr