La nutrition et l’EAH se croisent à la Semaine mondiale de l’eau de Stockholm 2017

12 sept, 2017

La dénutrition est responsable de 45 % des décès d’enfants âgés de moins de 5 ans. Les facteurs et les circonstances à l’origine de la dénutrition sont multiples, complexes et le plus souvent interconnectés : l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH) ont une influence considérable sur ces circonstances.

nut

Du 27 août au 1er septembre 2017, des milliers de personnes se sont réunies à Stockholm, en Suède, pour échanger des points de vue, promouvoir de nouvelles idées et concevoir des solutions pour résoudre les problèmes les plus urgents liés à l’eau. Dans le cadre de notre partenariat avec SWA, nous avons participé, pour la deuxième année consécutive, à l’intégration d’éléments relatifs à la nutrition aux dialogues sur l’EAH.

Quatre séances consacrées à l’EAH et la nutrition ont eu lieu pour comprendre comment les deux secteurs peuvent être mieux pensés afin de contribuer de manière efficace à l’accomplissement de l’ensemble des objectifs de développement durable. Des partenaires comme WaterAid, Action contre la faim, Emergency Nutrition Network, Share, l’Alliance pour l’assainissement durable, la Banque mondiale, le Réseau EAH allemand et le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement ont apporté une contribution considérable.

Synergies en faveur des ODD : des pays associent l’EAH et la nutrition pour réduire la dénutrition

Le 28 août, la première séance était centrée sur les liens entre les politiques, les budgets et les programmes en matière d’EAH et de nutrition. Lors de l’introduction par le Dr Mushtaque Chowdhury, vice-président de BRAC et membre à la fois du Groupe de tête du Mouvement SUN et du groupe des dirigeants mondiaux de SWA, le public a pu découvrir les liens essentiels qui existent entre les deux secteurs et comment la supervision de l’intégration des deux thématiques doit être entendue à tous les niveaux.

À partir de ces premiers éléments, le point de vue de représentants gouvernementaux a été placé au cœur des échanges entre deux pays membres du Mouvement SUN et de SWA :

  • Pour Madagascar, M. Ambinintsoa Andriamboahangy Raveloharison, Coordonnateur de l’Office national de nutrition et des relations entre SUN et le gouvernement.
  • Pour le Népal, le Professeur Geeta Bhakta Joshi, Coordonnateur des relations entre SUN et le gouvernement, Membre honorable de la Commission nationale de planification du Népal et Coordonnateur du Comité national de coordination en matière de nutrition et de sécurité alimentaire.

Ces deux intervenants ont décrit la situation en matière de nutrition dans leurs pays respectifs et leur collaboration avec différents secteurs, y compris l’EAH, pour améliorer la coopération et assurer une action cohérente qui permet de meilleurs résultats en matière de nutrition. Natalia Uribe d’Action contre la faim a partagé l’étude de cas sur le Tchad au nom du représentant du pays, qui n’a pas été en mesure de participer à la séance. Elle a notamment porté une attention particulière sur la façon dont les acteurs des différentes organisations de la société civile collaborent avec le gouvernement au sujet des liens entre l’EAH et la nutrition.

Ces présentations ont été suivies d’une table ronde participative modérée par Catarina de Albuquerque, Directrice exécutive de SWA. Le Dr Stefan Schmitz du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement s’est joint aux représentants des pays lors de ces discussions pour partager ses opinions et exposer son intérêt pour les besoins des pays afin de poursuivre leurs efforts payants.

Enfin, pour clore la séance, M. Arun Baroka, Co-secrétaire du Ministère de l’eau potable et de l’assainissement, Directeur de la Mission Swachh Bharat (Mission pour le maintien de la propreté en Inde) a décrit comment la célèbre Mission Swachh Bharat participe aux résultats en matière de nutrition. 

nut2

Les rapports entre EAH et nutrition s’étendent

Le 29 août, la deuxième séance consacrée à l’EAH et la nutrition a consisté en un échange interactif du Groupe de travail 12 de l’Alliance pour l’assainissement durable (SuSanA), qui se concentre sur les liens avec la nutrition. Dans ce cadre, les participants ont pu s’appuyer sur quatre secteurs d’intérêt thématiques : le monde universitaire, les plaidoyers, la mise en œuvre et le renforcement des capacités. Ce travail constituera la première étape de discussions plus en profondeur du Forum de discussion du Groupe de travail 12, un espace de dialogue qui réunit des milliers d’acteurs du secteur EAH issus du monde entier.

Visiter le Forum de discussion du Groupe de travail 12 de la SuSanA

L’association de l’EAH et de la nutrition : une approche efficace pour mettre fin aux retards de croissance

Le 30 août, des intervenants de la Max Foundation et de l’UNICEF ont expliqué en quoi l’exposition à la contamination fécale dans l’eau ou l’environnement peut, à long terme, causer des infections intestinales chroniques chez l’enfant. Ces maladies réduisent l’absorption des nutriments, ce qui augmente la prévalence des retards de croissance et accroît la vulnérabilité. Les orateurs ont souligné que le secteur EAH peut jouer un rôle plus important dans la réduction de la fréquence des retards de croissance et ont également présenté les enseignements tirés d’un programme pilote mené au Bangladesh.

Voir les présentations : UNICEFMax Foundation.

Déchets, eau et dénutrition : éléments de preuves et perspectives en matière de politiques

Le 31 août, la dernière séance de la semaine consacrée à l’EAH et la nutrition a analysé en profondeur les améliorations justifiées apportées aux politiques et aux programmes multisectoriels. Oliver Cumming de la London School of Hygiene and Tropical Medicine a présenté les résultats permis par l’assainissement dans la lutte contre les infections intestinales et pour la croissance des enfants en s’appuyant sur une zone périurbaine du Mozambique. Bethlehem Mengitsu, Directrice pays de WaterAid en Éthiopie a officiellement lancé la nouvelle publication The Recipe for Success: How policy-makers can integrate water, sanitation and hygiene into actions to end malnutrition (La recette de la réussite : comment les décideurs politiques peuvent intégrer l’eau, l’assainissement et l’hygiène aux actions destinées à mettre fin à la dénutrition). Enfin, Jane Mumma de la Great Lakes University Kisumu a décrit les effets des interventions en matière d’hygiène pendant la petite enfance sur les infections intestinales dans des quartiers défavorisés du Kenya. Ces enseignements ont abouti sur les conclusions de Martin Gambrill, Responsable eau et assainissement du Groupe de la Banque mondiale.

Voir les présentations : Oliver CummingBethlehem MengistsuJane Mumma

Lire « Starting life strong in slums: the role of engaging vulnerable groups on sanitation and nutrition » (Démarrer sa vie en bonne santé dans les bidonvilles : le rôle joué par l’implication des groupes vulnérables dans l’assainissement et la nutrition), un éditorial commun de l’Alliance mondiale pour une meilleure nutrition (GAIN) et de la Banque mondiale.

Publications relatives à l’EAH et la nutrition

 

Une conférence de presse a été organisée pour le lancement de nouvelles publications en présence de Catarina de Albuquerque, Directrice exécutive de SWA, du professeur Geeta Bhakta Joshi de la Commission nationale de planification du Népal et du Dr Jean Lapègue, Référent secteur EAH d’Action contre la faim. Ces nouvelles publications jouent un rôle important dans la création d’un corpus d’éléments de preuve destiné à renforcer les plaidoyers politiques, mais également dans l’apport de ressources à exploiter pour améliorer les mises en œuvre. 

nut4   Wash-LinkNCAV1-13juillet10h_001-e1504884896819   washnet17_linking-wash-nutrition   WA9903_MissingIngredients_2017_5_RH_001

WASH’Nutrition Guidebook
English – Français

 

NCA Methodology
English

  2+6=17
English
 

Recipe for Success
English – Français -
Português


 


 

nut3

De gauche à droite : Thilo Panzerbieter, président du Réseau EAH allemand, Dr Mushtaque Chowdhury, Vice-président de BRAC, membre du Groupe de tête du Mouvement SUN et du groupe des dirigeants mondiaux d’Assainissement et eau pour tous, M. Ambinintsoa Andriamboahangy Raveloharison, Coordonnateur de l’Office national de nutrition et des relations entre SUN et le gouvernement, Mme Natalia Uribe, chargée de plaidoyer EAH, Action contre la faim, et le professeur Geeta Bhakta Joshi, Coordonnateur national des relations entre SUN et le gouvernement, Membre honorable de la Commission nationale de planification du Népal et Coordonnateur du Comité national de coordination en matière de nutrition et de sécurité alimentaire.